Aliocha Schneider + Elliott Armen / vendredi 15 mars 2024

Achetez votre billet !

Concert

Comédien, auteur, compositeur, interprète, l’ultra talentueux Aliocha Schneider a sorti il y a peu de temps son troisième album. Pour la première fois en français, il chante ce qui lui traverse le cœur avec sa voix si singulière, où la fragilité se mêle à l’élégance.

---

Aliocha Schneider France / Chanson intimiste

21h20

Quand on lui demande une image pour décrire son dernier disque, Aliocha répond spontanément : « la mer. La Méditerranée, en Grèce, où j’ai composé et écrit la plupart des chansons de cet album…».

Exilé à Athènes pour six mois de tournage, Aliocha est loin de celle qu’il aime. Proche de la mer et du bleu du ciel. Entre les prises, il compose. Pour la première fois en français, il raconte ce qui lui traverse le cœur avec sa voix si singulière, où la fragilité se mêle à l’élégance. À l’image de tout ce disque, qui oscille entre une sensibilité joyeuse et une mélancolie sexy.

Tout commence loin de la Méditerranée pourtant, au Québec. Les parents d’Aliocha ont quitté Paris pour changer d’air, partir à l’aventure. Le Canada accueille cette famille d’artistes. Le père est danseur, les frères touchent à tout. Mais la musique, elle, joue un rôle à part. Comme un canal de communications secret entre Aliocha et Vadim, son frère aîné. Un langage rien qu’à eux. Il lui offre ses premiers disques et l’abreuve de clips YouTube. Aliocha se rêve alors en pop star.

Il commence le chant à 10 ans, et prend ses premiers cours de guitare à 13. Plus il avance dans la musique, et plus l’école l’ennuie. Il se met à écrire ses propres chansons, d’abord en anglais. « L’anglais est plus instinctif pour moi » explique Aliocha. « Et j’écoute beaucoup de musique anglophone ».

Vient la rencontre avec Jean Leloup, son parrain de chanson, qui le pousse vers le studio. Son premier disque, Eleven Songs, est produit par Samy Osta (La Femme, Feu Chatterton). Aliocha y célèbre ses influences folk de Dylan à Eliott Smith. Eleven Songs, très remarqué, le fait reconnaître et lui offre ses premières expériences de live (Fnac Live, Les Inrocks festival, La Boule Noire). Il enchaîne avec un second disque, Naked, où les sonorités brutes le poussent à se mettre à nu, à dévoiler ses côtés les plus sombres.

En 2020, pour contrer le repos forcé par la pandémie, Aliocha s’essaye à un nouvel exercice : il traduit un de ses morceaux en français. Cela donne C’est tout, c’est rien. Une première tentative très bien reçue, qui le pousse à continuer. D’abord un EP. Puis tout un disque. « C’est un vrai travail supplémentaire pour moi d’écrire en français. Mais quand j’y arrive, ce qui en sort est encore plus fort, encore plus intime. »

Comme si en français, Aliocha s’ouvrait davantage — sur l’amour, la relation à distance, les désirs et les rêves. Poussé par son nouveau producteur, le canadien Marc-André Gilbert (Charlotte Cardin, Ariane Moffat), et les influences qu’ils partagent (Mac Miller, Rodrigo Amarante, Shuggie Otis), Aliocha tente d’autres sonorités, d’autres compositions : une guitare presque hawaïenne, une harmonie insulaire, des chœurs solaires… Le tout révélé par le mix de Mark ‘Spike’ Stent (Miley Cyrus, Ed Sheeran, Harry Styles)

Elliott ArmenFrance / Folk

20h30

Elliott Armen, auteur-compositeur-interprète et producteur, a grandi entre Paris et sa terre natale, Saint-Malo.
Depuis son adolescence, il compose à la guitare et au piano, en écho aux paysages qui abritent sa maison familiale, située au bord d’un magnifique estuaire.

Après le lycée, Elliott Armen est parti sillonner l’Europe pendant deux ans pour travailler de ferme en ferme. Tout au long de ces voyages, ses hôtes lui ont transmis un savoir puisé de la terre nourricière.
Dans ses bagages : sa guitare et son ukulele, son cahier de notes et un simple micro pour enregistrer ses premières chansons.

Aujourd’hui installé près de la maison familiale bretonne, Elliott Armen cultive un terrain en permaculture, redonnant vie à la biodiversité environnante.

Elliott Armen, qui a emprunté son nom au phare de l’île de Sein, a enregistré son premier album dans un studio niché sur l’île d’Ouessant.

Helium Balloons est sorti le 31 mars 2022, ponctué par un concert exceptionnel en première partie de Miossec, à La Cigale, à Paris. De nombreuses dates ont suivi, toutes aussi prestigieuses : Pitchfork Festival, Midi Festival, Baisers Volés, Printemps de Bourges… et des premières parties d’artistes de renommés tels que Jean-Louis Murat, Dominique A, Florent Marchet, Ariane Moffatt, Jay-Jay Johanson, Alexandra Streliski…

Découvert lors de ce concert à la Cigale, Elliott Armen a signé un contrat avec le prestigieux label SONY MASTERWORKS (Gabi Hartman, Thylacine, Thibault Cauvin…).

En septembre 2022, Elliott Armen a été élu lauréat du FAIR.
Une version instrumentale, revisitant des titres de son premier album, intitulée Helium, est sortie le 24 mars 2023. À ce jour, ses morceaux comptent déjà plus de 3 millions de streams sur l’ensemble des plateformes digitales.

En digne héritier d’Elliott Smith, de Sufjan Stevens ou d’Andy Shauf, le jeune Breton de 24 ans mélange, avec singularité, les accords de guitare et de piano à sa voix aérienne. Son œuvre est teintée d’une atmosphère intime et boisée, attachante et intemporelle, toujours ancrée entre terre et mer.