öckto, illustrateur

À chaque trimestre sa 1ère de couv, son artiste et son illustrateur. Pour le dernier programme de la saison, c’est öckto qui s’est prêté au jeu avec une illustration de la soirée La Maison Tellier + Mazarin. Présentation :

 

Ton univers graphique en quelques mots :

Végétal, coloré, graphique et surréaliste.

 

– Tes influences ?

Un peu partout en fait, ça passe par des bou- quins de botanique à des illustrateurs comme Brencht Evens, Blexbolex, Gustave Doré ou même Marc Boutavant.

 

– Si tu devais choisir une œuvre, laquelle et pourquoi ?
Le Grand Éléphant des machines de l’île de Nantes, un colossal éléphant mécanique fait de métal et de bois, pour moi en tout cas, c’est une oeuvre hors du commun. C’est tellement magique de le voir bouger, ça me replonge direct en enfance et j’ai l’impression d’être chez Jules Verne.

 

– Un album ou un artiste que tu écoutes en ce moment ?
Pour les soirées devant l’écran à dessiner j’écoute King Krule – 6 Feet Beneath the Moon, le gars à 19 ans il est londonien, une voix grave qui contraste avec les mélodies planantes teintées de blues.

Sinon mon dernier achat de vinyle était Agnes Obel – aventine… sublime !

 

– Une expo à nous conseiller ?
En mai à la galerie arludik à Paris, une exposi- tion «Métamorphose» dirigé par Barbara Canepa et Clotilde Vu, toutes deux à l’origine de la superbe collection de bande dessinée et livre du même nom.

 

– Des projets futurs ?

Je réfléchis à un projet de roman graphique, mélange d’illustrations botaniques et de bande dessinée.
Sinon je fais des pièces uniques à l’aquarelle et encre que je vais bientôt pouvoir mettre en vente, avec mon sidekick Mr Mouw, sur notre site : www.dandy-manufacture.com

 

ockto-130x185

 

Autres articles à la une