PETER KERNEL + PUTS MARIE

PETER KERNEL

CANADA / SUISSE - NOISE ROCK

Aris Bassetti et Barbara Lehnhoff rythment depuis 2008 nos vies de disques et de shows pĂ©tris des contradictions qui pourrissent et magnifient nos existences. PETER KERNEL, il faut se rendre Ă  l’Ă©vidence, est Ă  l’image du duo qui l’a crĂ©Ă©, avec toute la dualitĂ© mouvante qu’induit un projet artistique si Ă©troitement liĂ© Ă  la vie partagĂ©e. Parfois tendre, souvent dur, tempĂ©tueux ou caressant, le noiserock des Suisses est une perle de crĂ©ativitĂ© avec des instruments pourtant trĂšs simples : basse-guitare-batterie-chant, le trio sur scĂšne nous fait traverser des Ă©motions qui vont de la rage aux larmes, de la tension Ă  l’euphorie en passant par le rire. Un groupe complet, touchant  au plus profond, qui a livrĂ© avec White Death, Black Heart (2011) et Thrill Addict (2015) deux vĂ©ritables bijoux de l’indierock des annĂ©es 2010 de ce cĂŽtĂ© de l’Atlantique.

 

Toujours farouchement indĂ©pendants, maĂźtrisant la chaĂźne de leurs crĂ©ations de l’enregistrement (ils ont leur propre studio) Ă  la diffusion (ils ont leur propre label) et la mise en images (ils crĂ©ent leurs vidĂ©os et artworks), PETER KERNEL reviennent un nouvel album en trio, The Size Of The Night, le 9 mars 2018 sur leur propre label On The Camper Records. Un nouvel album plus apaisĂ© et introspectif que les prĂ©cĂ©dents dans lequel le duo Barbara-Aris tente de s’acccepter :  » Through this album we’re trying to accept that we can be very sensitive people and at the same time we can be asshole. And that it’s alright. »

PUTS MARIE

Rock - Suisse

Au moment de s’élancer vers un nouveau chapitre, les cinq de Puts Marie avaient de quoi regarder dans le rétroviseur. Plus de quinze années à jouer ensemble, des souvenirs en cascade, de la bohème des débuts en camping car aménagé jusqu’aux grandes scènes européennes (Les 3 Ă©lĂ©phants en 2016 !) , de tournées sud américaines en séjours calfeutrés en studio. Un hiatus de trois ans avaient permis aux musiciens de donner libre cours à leurs projets individuels avant de se retrouver en 2015 sur le remarquable Masoch I – II. Ils continuent plus soudés que jamais avec Catching Bad Temper, sept titre fiévreux nourris de l’expérience mais contemplant de nouveaux horizons.

 

“Notre principale peur était de se répéter ou, pire, de s’autoparodier” Max Uasata

 

« On avait envie de jouer sur le rythme, le rap, les répétitions sans que cela devienne des boucles figées. Le tout devait rester brut et vivant.” Max Uasata

 

Avec Catching Bad Temper, les Suisses se saisissent à pleines mains de leur musique, comme un organisme enfiévré dont ils orchestrent et accompagnent les pulsations. Pleinement maîtrisé mais ouvert aux audaces, le nouveau disque de Puts Marie est un corps hautement contagieux contre lequel on se blottit en confiance.

Jeudi 14 Février

20h30 - 1H / 6PAR4


Tarifs

AbonnĂ©s : 10 €

En location : 12 €

Sur place : 14 €

Achetez votre billet

Partagez