Festival Les Femmes S’en Mêlent : Aldous Harding + Emily Wells

Aldous Harding

Épures folk

Une nouvelle étoile du folk vient scintiller aux côtés de Joan Baez, Vashti Bunyan ou Alela Diane. Comme ses aînées, la néo-zélandaise ne s’encombre pas de 1000 artifices : l’épure lui sied à merveille, sculptant ses chansons intemporelles dans le bois d’une guitare folk, dans les courbes d’une voix céleste et quelques arrangements ciselés. Une beauté intimiste et saisissante.

Emily wells

Kaléidoscope pop

On parle ici d’une artiste qui a appris le violon à 4 ans et autoproduit ses disques dès l’adolescence. Une précocité qui s’est magnifiée au fil des années et d’albums rêveurs, flirtant en liberté avec le folk, la pop, le hip-hop, se parant même d’atours électroniques. Cordes, xylophone, boîtes à rythmes, claviers, voix samplées : si l’univers de la texane évoque CocoRosie, il est surtout un monde à part entière.

Jeudi 24 Mars

20h30 / 6PAR4


Tarifs

Abonnés : gratuit

En location : 6€

Sur place : 8€

Achetez votre billet

Partagez