BURIERS + ROTTERS DAMN

BURIERS

Angleterre – Folk gothique pour jours de pluie

Ce n’est peut-être pas la fête tous les jours pour ce duo britannique, mais tant mieux pour nous : ils ont en effet décidé de ne pas trancher entre tristesse et beauté. Autour du chant sépulcral de James P. Honey, dont la profondeur harassée rappelle Leonard Cohen, quelques précieux instruments (violon, violoncelle, guitare, ukulélé, xylophone) composent au fusain un sublime écrin de folk décharné, dans un noir et blanc charbonneux. Parfois la voix accélère le tempo, dépouille la mélodie de ses dernières notes, et invente un rap exsangue, qui sort de son caveau nocturne pour hanter les vivants. Emotion et frissons assurés.

ROTTERS DAMN

Château-Gontier – Frisson folk-rock

Notre chère Mayenne abrite décidément bien des joyaux bruts, prêts à scintiller sous d’élargis horizons. Rotters damn en fait partie, et nous démontre qu’on peut venir de Château-Gontier et faire une musique, qui en deux notes vous téléporte autour d’un feu de camp, en plein désert d’Arizona. Voix burinées, guitares entêtantes et rythmiques qui font taper des santiags sur la terre battue : ce jeune quartet à sang chaud souffle sur les braises d’un folk-rock indompté. Carrément puissant.

Vendredi 28 Novembre

20h30 / 6PAR4


Tarifs

Tarif unique : 5€

Achetez votre billet

Partagez