FRUSTRATION + BLACKMAIL

Frustration

France - Post-punk is not dead

C’est par une chanson du film La guerre est dĂ©clarĂ©e que beaucoup ont fait connaissance avec les parisiens de Frustration : « Blind », mini-tube complĂštement sauvage et jouissif, est ce genre de morceaux qui donne envie de sauter contre les murs en Ă©ructant des mots chargĂ©s d’acide. Avec son dernier album Uncivilized, Frustration a continuĂ© d’aiguiser les angles : batterie martiale, chant qui mord le micro, guitares cinglantes et synthĂ©s tordus. C’est toute la fureur du post-punk griffĂ© 1982 qui s’exprime ici. Mais plus qu’un Ă©niĂšme revival opportuniste, voici une dĂ©marche dont l’urgence, entre rectitude et chaos, sonne aussi brute et sincĂšre qu’un Joy Division parĂ© au combat. PrĂȘts pour l’assaut final ?

Blackmail

France - Rock de cave sans guitares

Lorsque sonne la fin du premier album de Blackmail, Bones, on jurerait avoir entendu, tout au long, des nuées de guitares minimales et féroces. Oui mais non : illusion auditive. Car le trio parisien est de ces groupes qui réveillent le spectre du rock sauvage en ayant remisé la six-cordes au caveau. À la simple force de claviers crasseux, de lignes de basse toxiques et de boîtes à rythme échappées d’un club déviant, Blackmail nous assène une lourde gifle synthétique qui ferait passer Depeche Mode pour des Bisounours. Et puisqu’il fouille en parallèle dans les cuisines des aînés Suicide et d’un rockabilly rongé par le vice des machines, Blackmail gagne une épaisseur de vieux cuir élimé qui lui sied comme un gant. Dans ce match au sommet entre guitares et synthés, tout le monde est gagnant.

Vendredi 13 Décembre

20h30 / 6PAR4


Tarifs

AbonnĂ© : 10€

En location : 12€

Sur place : 14€

Achetez votre billet

Partagez